Françoise Adam« KENE » EN GREC SIGNIFIE « S’OUVRIR ».

Par analogie, on nomme «akène» un fruit sec contenant une seule graine. Il ne s’ouvre pas spontanément à la maturité et la germination n’est possible que sous l’effet d’une contrainte extérieure. Ainsi en est-il des noix, des noisettes, des glands, des cerises et des petits pois.

… Ce qui rappelle le fonctionnement de notre cerveau : sous stress, le cerveau « se coupe » d’une partie des informations, « cloisonne », il se recentre sur l’essentiel, avec pour objectif, de nous protéger. Il se ferme, préférant préparer le corps à la lutte ou à la fuite, plutôt qu’à la négociation, dans l’attente de conditions plus propices.

LE NOYAU DUR

L’akène, c’est le cœur… Le noyau dur… C’est un symbole d’ouverture, de semence, de germination, de multiplicité, de diversité. L’expression d’un tout, d’une globalité.

L’INTELLIGENCE EMOTIONNELLE

Ainsi l’ouverture, l’intérêt pour l’autre, viendraient du cerveau droit… James Hillman, psychologue jungien, chercheur à l’université de Yale, affirme dans sa « théorie de l’Akène », que la perception de l’invisible et se fait par l’intuition. Goleman affirme que la véritable intelligence est émotionnelle. Nous entrons dans l’ère du « cerveau total », de l’approche intuitive, globale. De l’épanouissement.

Les akènes sont nombreux, multiformes et partout. Et les akènes, c’est vous, c’est moi, c’est nous.

Françoise ADAM,
Formatrice. Conseil en management.
Et « noyau dur ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*